Une pompe à vide pour la vidange moteur

Par Nicolas

Quel moment plaisant que celui de faire la vidange de son moteur, n’est-ce pas ? 🙃 Il faut dire que cette tâche d’entretien du bateau peut vite tourner au fiasco si l’on est mal équipé. Dans ce nouveau Test Produit nous parlerons donc d’une pompe à vidange d’huile moteur. Vos vidanges vont s’en trouver grandement facilitées !

La vidange : pourquoi faut-il changer l’huile moteur ?

Les moteurs sont lubrifiés grâce à un bain d’huile qui permet aux pistons de se déplacer facilement dans les cylindres. Les autres pièces mobiles tournent et coulissent également avec un rendement maximal grâce à la circulation d’huile.

Orifice pour remplir le moteur d'huile

Mais la combustion imparfaite vient souiller l’huile avec ses résidus carbonés. Et surtout, l’usure des pièces fait que des microparticules métalliques viennent peu à peu altérer l’huile et la rendre moins efficace. Le filtre à huile a pour rôle d’arrêter les plus grosses particules, mais vient tout de même un temps où il faut changer l’huile.

La plupart des motoristes recommandent d’ailleurs de changer l’huile après quelques centaines d’heures moteur, et au minimum tous les ans. En effet, l’huile s’altère aussi avec le temps et l’humidité si le moteur ne tourne pas. C’est pourquoi un moteur 4-temps (c’est le cas des diesel) doit être vidangé avant chaque hivernage.

En quoi une pompe à huile est-elle nécessaire ?

Sur un moteur automobile, on peut recueillir l’huile par le fond une fois la voiture sur le pont. Mais sur un bateau, pour des raisons de stabilité, le moteur inboard est positionné au point le plus bas. Le dessous du moteur est donc inaccessible et l’huile doit être aspirée avec une pompe. Sur les 5 litres environ d’huile que contiennent la plupart des moteurs diesel marins, il restera donc toujours un demi-litre impossible à aspirer.

Bonne pratique pour une vidange efficace

C’est pourquoi il est recommandé d’avoir fait tourner son moteur au préalable, et si possible en charge. Cette bonne pratique permet qu’au moment de la vidange : l’huile est plus fluide et les particules sont bien en suspension. Vous effectuerez alors votre vidange dans les conditions optimales.

En effet, il serait dommage que les particules aient sédimenté et que la nouvelle huile soit immédiatement sale. L’huile restant chargée de limaille conduirait vos cylindres à s’user plus rapidement. D’autre part, l’huile chaude moins visqueuse que l’huile froide sera donc plus facile à extraire.

L’outil inapproprié : la pompe-seringue

Moteur propre

Il faut dire que la tâche pourrait être ardue si vous avez choisi, chez l’accastilleur, d’acheter une pompe bon marché. Ces seringues coûtent une vingtaine d’euros environ et semblent être en mesure de répondre au besoin. C’est presque vrai. Et pourtant, vous ferez alors le travail dans de mauvaises conditions, avec davantage de risque de salir votre bateau. Ce sera par ailleurs bien moins pratique, et vous devrez effectuer davantage d’efforts que si vous optez pour une pompe d’un type légèrement différent.

Avantages de la pompe à vide pour vidanger

Il suffit de mettre quelques dizaines d’euros supplémentaires et ce qui n’était pas une sinécure deviendra peut-être une partie de plaisir ! Peut-être exagère-t-on un peu, et pourtant, voyons ce qui fait la différence.

L’huile ne passe pas par la pompe

Contrairement aux pompes-seringues, ces pompes-ci fonctionnent en créant une dépression dans un récipient. Les avantages sont multiples. En premier lieu le fait que l’huile ne circule pas dans la pompe elle-même, contrairement aux pompes-seringues. La pompe ne se salit donc pas ou peu, et il n’y a pas de risque de fuite au niveau des pièces mobiles.

Le vide permet d’aspirer sans pomper

De plus, en faisant le “vide” dans le récipient, on peut donc “accumuler” de la force en donnant plusieurs coups de pompe (10 à 20). La succion se fait ensuite en continu pendant plusieurs dizaines de secondes. Comme il n’est pas nécessaire de pomper en continu, cela demande donc moins d’effort physique. De plus les tuyaux bougent moins et cela limite grandement les risques d’en mettre à côté car on donne moins d’à-coups. Mais surtout cela requiert moins d’attention permanente pour s’assurer que les tuyaux de la seringue restent bien là où il faut.

La pompe est en aval du récipient intégré

Enfin, la pompe n’a pas à déverser son reflux dans un bidon d’huile que vous aurez gardé à cet effet. Au contraire, le récipient intégré se trouve en amont de la pompe et vient remplacer ce bidon. Le tuyau est d’ailleurs de meilleure qualité, et comme il déverse son contenu par le haut dans le récipient, ici encore l’huile ne risque pas de se répandre dans les fonds ou sur votre plancher.

Au final, vous éliminez ainsi le risque de renverser ce bidon de récupération et vous consommerez bien moins de papier essuie-tout ! Enfin, une fois la vidange effectuée, vous emporterez directement le récipient à la déchetterie pour y déverser votre huile sale. C’est tout simple.

Image produit de la pompe à vidange Pela 6000

Les différents modèles de pompe à vide

La pompe à vidange que nous avons utilisée est le modèle Pela 6000, de forme sphérique. Mais il en existe de nombreuses autres sur le même principe, dont certaines de forme cylindrique, peut-être plus faciles à ranger à bord, mais peut-être aussi plus instables ? Ce ne sont que suppositions. En tout état de cause, on trouve de quoi s’équiper en ligne ainsi que chez les bons accastilleurs. Veillez simplement à choisir un modèle dont la capacité en huile est suffisante pour votre moteur.

Une solution testée et approuvée : votre vidange plus pratique, plus propre et moins fatigante

Au cours de nos navigations, nous avons changé l’huile de notre moteur inboard plus d’une vingtaine de fois. Au début nous l’avons fait avec une pompe-seringue, et ensuite avec une pompe à vide. Pour nous, il n’y a pas de comparaison possible, nous avons adopté cette dernière sans hésiter !

Les fuites et déversements intempestifs ayant quasiment disparu, la vidange n’était plus un champ de bataille. L’utilisation de papier essuie-tout et de détergent pour nettoyer les accidents est devenue superflue. Les fonds du bateau restaient propres. Bref, écologiquement et financièrement, on s’y retrouve donc aussi, puisque le surcoût de la pompe à vide n’est pas énorme.

Au final, on regrette de ne pas nous être équipé de la sorte plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais ! Et il est toujours temps de partager ce bon plan avec d’autres.

Nous vous souhaitons donc de bonnes navigations avec votre huile moteur renouvelée en temps et en heure. Votre moteur vous en remerciera ! Rendez-vous prochainement pour d’autres Tests Produits.

Vous souhaitez mieux entretenir votre bateau pour naviguer plus sereinement ?
Inscrivez-vous pour faire partie des premiers à tester notre application mobile.

Note : nous ne sommes en aucun cas liés ou affiliés à la société Pela qui fabrique la pompe PL-6000. Ce test produit ne se veut que le reflet de notre propre expérience après avoir acheté et utilisé cet équipement sur notre bateau.